Vie personnelle

L’hypersensibilité, comment vivre avec au quotidien

Comment casser l’ambiance rien qu’avec le nom de l’article ^^’

L’hypersensibilité, ou, qu’est-ce que ça fait d’être hypersensible… Et là vous allez me dire, « on l’attendait depuis des lustres » ! Et honnêtement, je ne saurais pas dire en effet depuis quand je vous le promets, tant les mois ont défilé depuis la première fois…

Alors il faut que vous sachiez quelque chose sur moi. C’est que tant que quelque chose ne m’énerve pas VRAIMENT ou ne me passionne pas VRAIMENT, ça traîne… Résultat ? Des poutres du temps pas finies, ou des projets commencés morts dans l’oeuf… Si je fais quelque chose, il doit me passionner, sinon, rien à faire, ça ne se fera pas… Donc finalement, quand quelque chose me passionne, j’y vais à fond, jusqu’à épuisement, physique et souvent mental car je ne pense qu’à ça… ça donne ? par exemple, ce site parti de 0 le 22 et fini le 24… 

Mais en clair, l’hypersensibilité, c’est quoi ?

Il n’y a pas, à mon sens, de définition propre, car chaque personne la vivra différemment… Mais il y a deux types d’hypersensibilités. La sensorielle, et l’émotive.

Pour ma part, je suis hypersensible émotive et sur certains points, sensorielle. Léana aussi. Étant plus petite, ma fille a eu beaucoup de moments compliqués à cause de son hypersensibilité… (ça va mieux à présent, en tout cas elle gère mieux) L’étiquette du vêtement qui gratte (on les a toutes découpées…), le bruit trop fort (on a investi dans un casque anti-bruit), le petit rayon de lumière qui passait sous la porte et l’empêchait de dormir (on vivait dans le noir en attendant qu’elle s’endorme…), le fait de ne pas vouloir dormir dans le noir mais ne pas supporter de dormir avec une lumière (ça franchement, je n’ai jamais trouvé, mais c’est passé…) tout, en fait, était décuplé…

Comment se sait-on hypersensible ?

En prêtant attention aux signes ou « symptômes » (je n’aime pas ce mot car ce n’est pas une maladie…). Pour l’hypersensibilité émotionnelle, il y a quelques signes qui ne trompent pas :

  1. Vous avez un grand sens de l’observation ?
  2. Vous avez des difficultés à gérer vos émotions ?
  3. Vous êtes très sensible aux regards des autres et à leurs dires ?
  4. Vous avez tendance à être susceptible ?
  5. Vous avez êtes très empathique ?
  6. Vous réagissez de manière disproportionnée ?

Alors vous êtes peut être hypersensible.

Un hypersensible réagit à tout…

Pas vraiment à tout, mais à tout ce qui lui tient à coeur. Je peux pleurer face à une publicité qui parlera d’un sujet qui me tient à coeur, et au contraire mourir de rire face à un film d’horreur ou me désintéresser d’un film ou documentaire… Ma fille pourra pleurer rien qu’à l’idée de s’éloigner de moi, ou bien ne plus vouloir me voir pendant une heure… Petite, voir ma mère pleurer me faisait pleurer aussi…

Et le plus intriguant, ce sont les paradoxes. Ma fille peut avoir le coeur brisé car son copain ne voudra pas lui tenir la main mais ne pleurera pas le jour où son animal de compagnie meurt… Léana se passionne de médecine, les plaies, les soins, rien ne lui fait peur bien au contraire ! Elle s’interroge face à la vie, à la mort, au fonctionnement des organes, comment le corps s’arrête de vivre… elle aime décrypter en fait et c’est parfois assez déroutant pour nous…

Et comment gérer son hypersensibilité, en plus de celle de son enfant ?

Il n’y a pas de mode d’emploi, on apprend… On apprend à gérer les situations, à gérer les difficultés, à prévenir d’une crise en sachant comment son enfant pourrait réagir face à ça… Bref on apprend à se connaître, et à connaître son enfant. Mais même avec ça, ça restera compliqué certains jours, car comme tout le monde, avec la fatigue, le stress, les émotions sont décuplées, et l’hypersensibilité aussi, bien entendu !

Pour terminer…

Pour terminer ce sujet sur l’hypersensibilité, je dirais que comme toute « différence » c’est ça qui est difficile à vivre, le fait d’être différent, ne serait-ce qu’un peu… On apprend à gérer sa différence, mais les autres, pour la plupart, ne comprennent pas. Ils vont vous croire fleur bleu ou avec un mauvais caractère, mais vous avez juste du mal à gérer vos émotions… Restez donc vous-même, apprenez à vous aimer si ce n’est pas déjà fait (j’apprends encore, mon corps est un dur à cuire lol) et pour le reste, laissez les gens parler !

 19 personnes ont vues ce post depuis le 04-11-21

Karine
Les derniers articles par Karine (tout voir)
Share this:
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

[…] promis dans l’article sur l’hypersensibilité, voici la poutre du temps pour Février ! Et non, ce que je voulais, c’était vous partager […]

VIRGINIE

Bonjour,
Moi je pleure par accumulation. Et dans certaines situations où il « faudrait » pleurer, je fais un blocage (peut-être parce ce que je sais pas comment réagir, peur de faire mal les choses).
En effet, la sensibilité est une vertu, qu’on devrait laisser aller à son libre cours. 🧚‍♀️
Ca éviterait de devenir hypersensible, c’est loin d’être évident de s’adapter, dans ce monde auquel on veut imposer un système unique.